Jambissima

↑ Retour page : Bas pour Femmes : bien choisir


Ange bleu French Cancan

Les Bas pour femmes : un peu d'histoire

Contrairement à la croyance populaire, les origines des bas ne sont pas récentes mais plutôt anciennes. Au fil du temps, il y a eu une évolution et une amélioration progressive des fils, des tissus, des matériaux et des technologies de production des bas pour femmes.

Sommaire:

Au début de l'humanité

La première forme de bonneterie moderne, qui consiste à enrouler de fines bandes de peau d'animaux autour des jambes, remonte au premier âge de l'humanité. Dès le premier siècle après Jésus Christ, les européens ont remplacé les peaux qu'ils utilisaient pour couvrir leurs jambes par des poils d'animaux en créant des filaments.
Au 5ème siècle, avant d'être découverts par les Anglais, les Égyptiens portaient des chaussettes tricotées.

Au moyen âge

Dans l'histoire de nos sociétés occidentales, ce sont les hommes qui, au moyen âge, ont commencé à porter des chaussettes, plus exactement des bas-de-chausses, qu'ils portaient sous leurs tuniques courtes. Les chaussettes étaient tissées ou cousues à la main. Les femmes adoptèrent également ces bas-de-chausses, principalement pour se réchauffer durant les longs hivers, mais en les cachant sous leur longues robes car ces accessoires n'étaient pas approuvés par l'église; ils montraient tous les muscles et tendons des jambes de la personne qui les portait.
Les métiers à tisser verticaux, qui permettaient de fabriquer des chaînes, ont créé ce motif typique de diamant et de chevron de cette époque, tandis que l'invention des métiers à tisser horizontaux a déclenché un énorme changement. Grâce à la possibilité entièrement nouvelle de tisser des pièces de tissu de 30 mètres de long et de 2 mètres de large, les vêtements pouvaient pour la première fois être coupés et ajustés au corps.

Au 16ème siècle

Au XVIème siècle, les véritables pionniers des bas tels que nous les connaissons aujourd'hui étaient en fait des jambières pour hommes. Au tout début, ils étaient attachés à la ceinture, puis ils ont été améliorés pour devenir un vêtement unique en cousant un gousset entre les deux.
L'invention de la machine à tricoter a révolutionné la fabrication des bas en coton, en lin, en laine ou en soie et lorsque la reine Élisabeth Ier s'est vu présenter la première paire de bas en soie tricotée, elle ne voulait plus rien porter d'autre.
En 1560 le tricotage a été introduit et les tissus coupés en biais ont été remplacés, ce qui a permis d'obtenir des bas bien ajustés.
En 1589, un cadre de bas - la première machine à tricoter les bas - a été inventé par le révérend William Lee et a presque complètement fait disparaître les bas tricotés à la main.

Le début de l'industrialisation

Au début du 18ème siècle, les hommes ont de plus en plus délaissé les bas et les culottes au profit des pantalons et les bas se sont peu à peu transformés en un élément typiquement féminin.
A partir de 1860, le début de la production industrielle des bas les a rendus largement disponibles.
En 1892, un groupe de trois chimistes britanniques a inventé la rayonne, qui est l'une des premières fibres artificielles fabriquées par l'homme. Il s'agit d'une fibre textile artificielle à base de cellulose qui a très vite supplanté la soie naturelle beaucoup plus coûteuse.

Au 20ème siècle

Le marché de l'habillement a connu une révolution avec les premiers tissus fabriqués à partir de fils de rayonne. Ils étaient confortables, efficaces à la fabrication et faciles à teindre. Ils allaient donner un tissu encore plus solide et plus pratique, qui garderait sa forme et ne se froisserait pas.
Après la première guerre mondiale, les jambières font leur retour. La mode permet aux femmes de commencer à découvrir timidement leurs chevilles, puis leurs mollets. Ce sont les fameuses "années folles" des paires de bas destinés à être portés comme sous-vêtements légers sous les jupes nouvellement raccourcies apparaissent sur le marché, parmi les articles de bonneterie pour dame. C'est le film allemand "l'ange bleu" avec Marlène Dietrich qui va populariser et donner aux bas leur côté sulfureux. C'était l'époque des cabarets fripons.
En 1938 le nylon va tout changer. Les scientifiques dirigés par Wallace Hume Carothers inventent le Nylon pour la société chimique DuPont. C'était la première fibre synthétique et elle combinait résistance et élasticité.
D'abord uniquement traité pour les filaments des brosses à dents, le nylon a été utilisé pour fabriquer des bas et des chaussettes tricotés car il était moins cher que la soie, ne se froissait pas autour de la cheville et donnait un bel éclat aux jambes. À ses débuts, le 5 mai 1940, DuPont avait déjà vendu plus de 5 millions de collants aux États-Unis. Cependant, pendant la Seconde Guerre mondiale, DuPont a dû arrêter sa production de bas en nylon pour la création de parachutes, de cordes et de cordages d'avion, ce qui a entraîné une pénurie de bas et la création d'un énorme marché noir. Lorsque DuPont a finalement repris la production de bas en nylon à la fin de la guerre, elle n'a pas pu répondre à la demande - Macy's à New York a vendu les 50 000 paires en six heures seulement - et la presse américaine a fait état de graves perturbations, également connues sous le nom d'émeutes du nylon.
Depuis leur création en 1940, les bas ont peu changé. À cette époque, ils étaient "entièrement façonnés", créés dans une grande variété de tailles pour s'adapter parfaitement à la jambe. À l'époque où les bas en nylon étaient difficiles à trouver, les femmes étaient devenues très habiles à tracer une ligne à l'arrière de leurs jambes pour donner l'apparence de bas couture. Mais les choses ont changé à la fin des années 60, lorsque les fabricants ont découvert qu'ils pouvaient rendre le nylon extensible en le sertissant à chaud, puis lorsque le Lycra a été inventé par DuPont en 1959, il n'y avait plus besoin de bas entièrement façonnés. Plus tard, les coutures ont également disparu, les fabricants abandonnant le tricotage à plat au profit de machines à tricoter circulaires, ce qui a éliminé la nécessité d'assembler la matière. Les bas nylon sont restés populaires jusque dans les années 1960, où les ourlets ont été raccourcis lorsque la mini-jupe de Mary Quant est devenue l'accessoire de mode incontournable. Malheureusement, les bas ne pouvaient pas être portés avec une mini-jupe sans révéler la jarretière, ce qui a conduit les gens à se tourner vers les collants qui sont également apparus au début des années 60 et à un déclin de la popularité des bas chez les femmes. Les bas ont cependant connu un vif regain de popularité ces dernières années, et ils ont retrouvé leur lettres de noblesse. Ne sont-ils pas l'accessoire de lingerie le plus glamour et plus sensuel pour sublimer les jambes des femmes ?